Menu
Amérique / Destinations / Nature / USA

Notre visite à Zion national park

Après avoir arpenté Bryce Canyon, nous avons continué notre road-trip dans l’Ouest Américain par la visite de Zion National Park. Si ce parc est tant populaire, c’est parce qu’il est parfait pour randonner, mais pas que ! C’est l’endroit idéal pour contempler la nature et les animaux qui le peuplent, profiter du grand air et prendre des photos. De plus, nous avons eu la chance de le voir sous les couleurs automnales !

Il se situe à 1h30 de Bryce Canyon, à 1h40 de Page ou encore à 2h30 de Las Vegas.

Le parc

Zion est un parc très verdoyant, entouré de montagnes où les alpinistes et randonneurs trouvent leur bonheur. Effectivement, il propose de nombreuses balades et randonnées de difficultés diverses, il y en a pour tous les niveaux.

La Virgin River le traverse, donnant souvent de sublimes points de vue. De ce fait, il est un excellent havre de paix pour les animaux qui, nombreux, vivent dans celui-ci. Parmi eux, nous avons croisé toute une colonie de cerfs, biches et faons, des dindes, et bien sûr des oiseaux dont un pic-noir, et deux condors (grâce au conducteur du shuttle qui a une bonne vue !).

Je mentionnais sa popularité un peu plus haut car il accueille environ 4,5 millions de visiteurs par an ! Ce qui est énorme. Quand nous y sommes allés, le parc fêtait ses 100 ans puisqu’il a été créé le 19 novembre 1919, et ils n’ont pas fait de publicité pour le centenaire afin d’éviter une augmentation des visites.

Se déplacer

Se garer

Ce n’est pas étonnant que Zion plaise énormément mais cela engendre un gros inconvénient : se garer. Pour nous, en mi-novembre, nous n’avons pas eu du mal à trouver une place mais on a lu plusieurs témoignages disant devoir tourner parfois 1 heure afin de trouver une place. Le parc n’avait pas prévu à l’époque un tel succès. Il y a néanmoins plusieurs parkings sur place.

Pouvoir se garer est très important car il est interdit de se déplacer en voiture dans le parc de mi-mars à fin novembre. Cela a été mis en place pour éviter les embouteillages, la pollution et retrouver la tranquillité dans le parc.

A la place, il faudra monter dans une navette d’une des deux lignes du parc ou alors se déplacer à vélo ou à pieds.

Le shuttle

Zion Canyon Shuttle

Cette ligne se situe dans le parc afin de le visiter. Elle part  du Visitor Center (juste au bord des parkings) et s’arrête au dernier arrêt nommé Temple of Sinawava (départ de plusieurs randonnées). Lorsque nous y sommes allés, cette navette était gratuite. Aujourd’hui, j’apprends en rédigeant l’article qu’il faut désormais un ticket coutant 1$ pour pouvoir utiliser la navette.

Point important :

Ils ne vendent pas de tickets sur place. Pour se procurer les tickets, il faut aller sur le site internet du parc : nps.gov, créer un compte et ensuite commander les tickets. Il faut les acheter en avance de préférence car il y a un nombre définis de tickets par jour. Il n’est donc pas certain de pouvoir se procurer un ticket la veille de votre visite à Zion.

Deuxième point important :

Pour prendre le premier shuttle qui vous emmènera dans le parc, vous devez le faire lors de la plage horaire choisie. Une fois avoir pris le premier shuttle, vous pourrez le reprendre pour vous déplacer d’un point à un autre avec le même ticket, à n’importe quelle heure.

Exemple : J’achète un ticket qui indique que mon départ doit se faire entre 8 et 9h. Je prends le premier bus à 8h30 jusqu’à l’arrêt n°2 pour me balader. Si à 10h, je veux monter dans un autre shuttle pour aller jusqu’à l’arrêt n°9, cela est possible avec le même ticket. En revanche si je loupe l’heure du départ prévue, il n’y a aucune garantie pour que je puisse monter plus tard dans un autre shuttle puisque la priorité sera donnée à ceux qui ont un ticket pour ce créneau-ci.

Certains arrêts de bus sont parfois fermés. On vous recommande chaudement de faire un tour au Visitor Center pour prendre toutes les informations avant. Quand nous y sommes allés, un arrêt était fermé car il y avait eu un gros éboulement de pierre.

Il y a un shuttle qui part environ toutes les 5-10 minutes entre 7h et 16h. La durée totale du trajet du Visitor Center au dernier arrêt est de 45 minutes.

Springdale Shuttle 

Cette ligne ne se déplace pas dans le parc mais dans la ville de Springdale. C’est là où se trouvent la majorité des hôtels, restaurants et magasins les plus proches du parc. Cette navette est toujours gratuite à l’heure où j’écris cet article et ne nécessite pas de ticket. Ce service est mis en place par le parc.

La ligne se compose de 9 arrêts. Le bus roule de 8h à 18h. Il y en a toutes les 15 minutes environ.

Le Springdale Shuttle est une bonne alternative si vous passez une nuit à Springdale car ainsi, vous pouvez laisser votre voiture sur le parking de votre logement et prendre la navette jusqu’au parc. Cela permet d’éviter de tourner un long moment pour trouver une place de parking les jours de grande affluence.

Profiter – Observer – Marcher

Lors de notre visite à Zion National Park, on a fait de superbes balades.

Ici encore, on vous recommande de passer au Visitor Center pour vous renseigner sur celles qui sont ouvertes ou non. Quand nous y étions, plusieurs randonnées étaient fermées ou certains tronçons. Ce qui était dommage parce que c’était celles que nous voulions faire ! Mais pas de panique, il y a de quoi faire.

Canyon Overlook Trail

Avant d’entrer dans le parc, nous avons réalisé la Canyon Overlook Trail. Le parking est vraiment tout petit. Je pense que si vous y allez en période de grande affluence, il faut la faire vraiment très tôt pour pouvoir se garer et il est interdit de se garer sur le bas-côté. En revanche, elle vaut le coup car elle offre une magnifique vue sur le parc et ses montagnes. Cette courte balade d’1.4 km a un dénivelé de 119m. Ça grimpe un peu mais ça vaut carrément le coup !  

Balade mystère 

Notre première balade dans le parc n’est pas renseignée. On s’est arrêtés à je ne sais plus quel arrêt de bus, mais on ne voyait pas de point de départ de balade. J’ai alors traversé la route où j’ai vu un chemin le long de la Virgin River. Après réflexion, on s’est dit que c’était probablement le chemin des randonnées à cheval, mais on n’est pas sûrs. En tout cas, le chemin n’étant emprunté par personne à ce moment-là, on a eu la chance de voir énormément de biches et cerfs et le pic-noir. C’était très agréable de suivre la Virgin River même si sur une portion le chemin était assez sauvage.

Lower Emerald Pool Trail & Upper Emerald Pool Trail

Nous nous sommes engagés ensuite sur la Lower Emerald Pool Trail. Malheureusement pour nous, la seconde partie, Upper Emerald Pool Trail, était fermée. La Lower Emerald Pool Trail est un sentier facile de 2.3 km, pavé. Ce qui n’est pas le cas de la Upper Emerald Pool, plus longue que la première, qui est plus esquintée et rocailleuse.

Au bout de la Lower Emerald Pool, on peut observer une haute cascade qui n’avait presque plus de débit quand nous y sommes allés. Le but de cette randonnée complète (Lower + Upper) est de voir trois piscines naturelles. Vous comprenez pourquoi nous étions déçus de ne pas pouvoir aller les contempler. Il semblerait qu’aujourd’hui le sentier soit réouvert.

La première partie de cette randonnée est bien fréquentée. On a croisé pas mal de monde sur le chemin.

Grotto Trail

Nous avons enchainé avec la Grotto Trail, un sentier très facile d’1.9 km (aller-retour) presque plat. Il y avait un peu moins de monde sur ce chemin. C’est aussi là où on a pu voir beaucoup de biches, couchées dans les hautes herbes ou se délectant d’herbes fraiches.

Big Bend

Après avoir fait la courte balade sur Grotto Trail, on a pris le shuttle pour s’arrêter à Big Bend. Il n’y a pas de départ de randonnée ici, juste un grand et beau point de vue sur les montagnes et les parois du canyon.

Pa’Rus Trail

Pour terminer notre première journée de balade dans le parc, nous avons emprunté la Pa’Rus Trail qui est également un sentier hyper facile et accessible puisque c’est goudronné, il me semble, jusqu’au bout. De par sa facilité, c’est un chemin très emprunté habituellement.

Le sentier longe la Virgin River, offrant de superbes points de vue. Nous avons observé le coucher du soleil sur ce sentier et c’était top. On peut le parcourir à pied ou à vélo. L’aller-retour fait 5.5km et est plat.

Riverside walk

Avant de repartir du parc, on décide le lendemain matin de faire la Riverside Walk, long de 3.1 km aller-retour. C’est également un chemin hyper accessible car il est goudronné et assez plat. Nous avons vu des personnes en fauteuils roulants sur ce chemin.

La fin de la Riverside Walk est le départ de la célèbre balade nommée Narrows.


Voici deux autres randonnées réputées mais que nous n’avons pas réalisées :

Les Narrows :

Cette randonnée est réputée car elle a la particularité de se faire les pieds (voire les jambes) dans l’eau. Ainsi, il n’y a pas vraiment de fin et vous pouvez faire demi-tour quand vous en avez l’envie. La balade se fait dans le canyon où coule la Virgin River et où, au fur et à mesure de l’avancée, vous vous retrouvez entre les parois géantes du Canyon. La randonnée est très prisée et, effectivement, lorsque nous étions au bout de la Riverside Walk, nous avons vu partir et revenir pas mal de monde.

L’eau est fraiche, il faut donc être assez bien équipé si vous voulez vous aventurer sur plusieurs kilomètres. Il est possible de louer une combinaison dans Springdale ou, par exemple, sur ce site où cela vous coûtera entre 27 et 57 $ selon la saison s’il vous faut un pantalon, une combinaison ou juste des chaussures.

Angel’s Landing Trail :

C’est la plus célèbre du parc puisqu’elle offre la meilleure vue du parc. Néanmoins, elle n’est pas conseillée à tout le monde.

Pourquoi ? Parce qu’elle est longue de 7.1km aller-retour, que ça grimpe (489m de dénivelé) et qu’elle est assez technique sur certains passages (surtout sur le dernier kilomètre). On compte 4 à 6h de marche. Le dernier kilomètre est très étroit et vous vous trouvez juste à flan de falaise avec un vide profond. Il est possible de s’arrêter avant cette dernière partie.

Cette randonnée est qualifiée comme difficile. Donc, vous l’aurez compris, cela nécessite de la préparation. Plusieurs personnes sont décédées en réalisant cette randonnée alors pas d’imprudence. Néanmoins, si vous êtes un randonneur aguerri sans vertige, alors foncez car la vue à 360° sur le parc est magnifique !

Personnellement, nous ne nous sommes pas sentis prêts pour la faire. Nous avons seulement essayé de repérer les (tous petits) randonneurs d’en bas !

SE LOGER

Nous avons choisi de nous loger à Springdale au Quality Inn et Suites Montclair. Ce n’est pas le logement le plus proche de l’entrée du parc mais ça n’est pas le plus loin non plus. La chambre était grande et la literie bonne. Le petit déjeuner est l’un des meilleurs que nous avons mangés en deux semaines, assez complet avec possibilité de se faire des gaufres… et d’utiliser un gaufrier ultra sophistiqué qui aura causé un petit stress à Léo qui ne savait plus l’ouvrir ! Heureusement, une gentille touriste a volé au secours après 30 secondes de « BIP BIP » incessants pendant que je me marais intérieurement de loin à ma table.

Il y a bien évidemment d’autres B&B, motels et hôtels.

Pour ceux qui souhaitent être au plus près de la nature, il est possible de dormir dans le parc dans le Zion Lodge. Il existe également plusieurs campings.

MANGER

Parmi les restaurants se trouvant à Springdale, nous en avons un à vous recommander : Blondie’s. Lorsque nous y sommes allés, il y avait seulement un couple attablé. On ne savait pas vraiment à quoi s’attendre mais nous avons été agréablement surpris ! D’abord, la propriétaire et serveuse est très gentille, disponible et agréable. Ensuite, l’ambiance est plutôt chaleureuse, on se sent un peu comme à la maison. Et enfin, on y mange bien. Ce sont des plats simples mais bons. Petit big up à ma découverte délicieuse : la turtle pie ! Une part de tarte avec de la crème ressemblant à de la glace accompagnée de caramel, de chocolat et de noix. J’ai adoré !

En bref, Zion National Park est un parc superbe qui mérite son succès. Le visiter en Novembre nous a permis de le voir un peu moins bondé qu’il peut l’être l’été. Et c’est ici que nous avons vu le plus d’animaux sauvages ! On l’a adoré ♥ et on a été déçus de ne pas pouvoir y passer plus de temps que prévu !


J’espère que lire cet article vous aura donné envie d’organiser votre visite à Zion National Park ou qu’il vous a peut-être rappelé des souvenirs? Dites-nous en commentaire !
See you soon !

No Comments

    Leave a Reply