Menu
Espagne / Europe / Nature / Tenerife / Ville

Les incontournables de Tenerife – Article collaboratif

5/5 - (1 vote)

Nous revoilà avec un nouvel article collaboratif afin de vous partager les incontournables de Tenerife et ainsi vous aider au mieux dans la préparation de votre voyage ! En effet, choisir les endroits à ne pas louper peut être difficile alors certains voyageurs ont accepté de vous donner un coup de pouce.

Voici le coup de cœur d’Ysandre, de Fabienne & Benoit, de Maeva & Adrien et d’Alexandra…


BENIJO

Alexandra a choisi la plage de Benijo :  

« La plage de Benijo, située à l’extrême Nord-Est de l’île a été l’un de mes coups de coeur de Tenerife.
Pour y accéder il faut traverser la forêt d’Anaga et son atmosphère très particulière, avec sa brume et sa mousse envahissante sur les arbres. 

La dernière partie avant d’arriver à la plage se fait via un escalier. La vue du haut de celui-ci vaut déjà le détour.
La plage en elle-même est très vaste et de sable (pas de petits cailloux pour gâcher le plaisir du doux sable sous ses pieds). De gros rochers donnent cependant du relief à la vue sur l’océan.
La vue est belle aussi bien en regardant les bords de part et d’autre, que la mer ou les montagnes relativement colorées qui encadrent la plage.


J’y étais un jour où les vagues étaient plutôt grandes et j’y ai vu un phénomène incroyable. Certaines vagues venaient se heurter sur ces grands rochers et alors repartaient en sens inverse. Lorsque les vagues allant dans des sens opposés entraient en collision, cela formait une sorte de geyser en plein milieu de l’eau. Juste magique !
A noter que vu l’orientation de la baie, la plage devient assez vite ombragée quand le soleil commence à descendre, donc pour en profiter il vaut mieux ne pas y aller trop tard dans l’après-midi. D’expérience ;-).

J’espère que ce petit voyage vers la plage de Benijo vous a plu ! »

Retrouvez Alexandra sur son compte Instagram @les_voyages_d_alexela et sur son blog.


LA OROTAVA

Fabienne & Benoit vous présentent la ville La Orotava :

« Tenerife est une île qu’on adore et nous y sommes d’ailleurs déjà venu à plusieurs reprises. En tout, nous avons vécu près de 6 mois sur l’île et pour 5 d’entre eux nous avons choisi de nous baser dans la petite ville de la Orotava.

Pas directement au bord de la mer ni dans le parc national, elle n’est pas forcément le premier endroit auquel les voyageurs pensent pour venir s’y baser. Pour notre part, nous sommes tombés raides dingue du petit centre historique et ses nombreuses maisons coloniales. Perchée sur les hauteurs de Puerto de la Cruz, la petite ville offre un panorama à couper le souffle tant sur la mer que sur le Teide.

Pleines de charme, les petites ruelles étroites de la ville regorgent de dizaines de petits cafés et restaurants locaux, le tout à des prix très raisonnables. Si vous venez dans le coin, on vous conseille de boire un barraquito (le café typique de Ténérife) sur la plaza de la Constitucion et d’ensuite d’aller vous balader entre le jardin Victoria et la casa de los balcones.

Pour manger, ne ratez pas les Guanchinche! Véritables institutions dans le nord de l’île, ce sont en fait des tables d’hôtes chez des vignerons. La particularité du lieu c’est qu’ils ne servent que le vin « de la maison » et une sélection de plats typiques des canaries.

Les plats à goûter? La ropa vieja, queso con mojo, les viandes aux BBQ et bien évidemment les immanquables croquettas espagnoles! Et pas d’inquiétude pour le budget, les guanchinche on en repart en général bien repus (et parfois aussi un peu alcoolisé 😉 ) sans jamais dépenser plus de 10€ par personne. »

Retrouvez Fabienne & Benoit @novomonde sur Instagram, sur leur blog ou encore sur Facebook !


LE TEIDE

Ysandre a écrit un joli texte consacré au Teide :

« Je rêvais enfant de ces explosions jaillissantes de lave, de ces volcans titanesques qui ne nous laissent que cendres. 

J’étais fascinée par la puissance que la Terre avait à offrir dans ce qu’elle a de destructeur et de fertile. Ici je n’ai rien vu de cette terreur : j’ai croisé l’insensé désert et la nature luxuriante. J’ai senti sa présence. Il était là. 

Il était perché dans cette lumière incroyable que possède Ténérife. Il m’attendait. 

J’avais envie de galoper. De courir à lui. Je me sentais engloutie par les changements naturels. Forêt et désert se calinaient en moi. Au milieu du parc naturel. 

Dans le téléphérique je te contemple. Je peux enfin te parler. 

Que tu es majestueux. Je pourrais te regarder des heures. Des heures. Ne pas me lasser de toi. Te toucher. Fouler ta terre. Me sentir infiniment petite et m’en sentir heureuse. Tu es là depuis tellement longtemps. Tu as oeuvré pour que je puisse voir tout cela. Ce mélange de noir, de vert, de blanc, de bleu, de rouge vipérine. Comme si Tenerife tenait son plus beau pinceau. Pour toi. 

Le Teide. » 

Pour retrouver la poésie d’Ysandre, dirigez vous vers son compte Instagram @delicate_ysandre

******

C’est également le Teide que Maeva & Adrien ont choisi :

« Notre plus bel endroit découvert sur cette île est sans hésiter notre plus beau spot jamais découvert en voyage. Après avoir visité quelques plages, falaises, et le fabuleux village de Masca, nous partions en direction du plus haut sommet d’Espagne le TEIDE.

Comment s’y rendre ?

                Top départ à 9h du matin, direction le téléphérique. Pour ceux qui ne connaissent pas, le TEIDE est un volcan toujours actif à ce jour et il est accessible par deux routes. La première part du village de La Gomera et passe par la face est du volcan. L’autre route se situe au sud du volcan et descend jusqu’au village de Arona.

                Pour rejoindre le téléphérique, nous avons opté pour la première route partant de La Gomera. La route est sinueuse, les paysages défilent et deviennent de plus en plus arides. La météo aussi change beaucoup. En partant nous étions dans le brouillard et, presque arrivés au téléphérique, nous étions sous un grand soleil.
Premier conseil : prenez de quoi vous habiller si vous souhaitez monter au pic. Les températures ne sont pas les mêmes à de telles altitudes et la météo peut très vite changer. Nous avons eu la chance de passer la journée sous le soleil avec 25 degrés mais mieux vaut prévenir.

La montée en téléphérique…

                Une fois arrivés au téléphérique, au niveau du Pico Viejo (ancien cratère) situé à 2300 m d’altitude, la vue sur le bord de mer est déjà sublime.
Second conseil : si vous souhaitez monter au TEIDE, prenez l’ascension en téléphérique et l’autorisation d’accès au pic dont on vous parlera plus tard.
L’ascension dure 8 minutes et coute 36 euros par personne mais vous en aurez pour votre argent, on vous le garantit. Le téléphérique vous permet d’accéder au bas du pic du Teide. Vous passerez alors de 2300 mètres d’altitude à 3555 mètres. Dès la sortie de la cabine, on ressent la différence de température mais ce qui nous a le plus frappé, c’est le manque d’oxygène. Comme nous n’avons pas l’habitude de grimper à de telles altitudes, ça fait bizarre mais l’acclimatation est rapide, pas de panique, le plus dur reste à venir 😊.

L’ascension…

                En bas du pic du Teide, deux options s’offrent à vous. La première est de faire les sentiers de randonnée qui font le tour du volcan et qui sont relativement plats. Deuxième option : l’ascension du pic qui vous permet de monter jusqu’au 3718 m d’altitude du volcan.

ATTENTION! Pour cela, il vous faut l’autorisation d’accès au pic. En effet, le parc national du Teide étant le plus visité d’Europe, l’accès a été restreint à 200 personne/jour. Autant vous dire qu’il faut s’y prendre à l’avance pour les réservations. Nous avons opté pour la seconde option, même si on ne savait pas trop à quoi s’attendre comme ascension, on ne voulait surtout pas rester sur notre faim.

Après une grosse heure passée à scruter l’horizon sur les chemins bordant le pic, l’heure était venue pour l’ascension. Les premiers mètres d’ascension se font sans problème. Ensuite, cela se complique un peu. Le chemin devient beaucoup plus pentu et 160 mètres de dénivelé à plus de 3000 mètres d’altitude ça pique dans les jambes et l’oxygène manque. L’ascension dure environ 30 à 40 minutes avec quelques poses. A quelques mètres du pic le soufre se fait sentir. On peut observer de la fumée qui s’échappe entre les pierres.

Profiter…

                Quelques mètres plus loin, nous voilà arrivés sur le pic du Teide avec en contre bas le cratère jaune de 80 mètres de diamètre et une vue à 360° degré juste inimaginable. Nous ne sommes pas d’immenses voyageurs mais une chose est sure, nous ne sommes pas sûrs de revoir une aussi belle vue une seconde fois.

                Après une bonne demi-heure à prendre des photos et contempler la vue, il est temps de redescendre au téléphérique. Pour notre route du retour, nous sommes passés par la face sud du volcan en passant par la fameux Roque Cinchado, rocher emblématique du Teide. La route du sud est tout aussi belle que celle de notre premier itinéraire. Le passage au milieu des anciennes coulées de lave offre un paysage absolument lunaire.

Cette visite restera sans aucun doute notre plus beau souvenir de ce voyage. Il y a une multitude de paysages plus variés les uns que les autres à découvrir sur cette île mais nous sommes d’accord pour dire que le Teide il faut le vivre pour le comprendre. »

Retrouvez Maëva & Adrien sur leur compte Instagram @les_aventures_admae


Et voilà ! Nous espérons que vous avez aimé lire ces différents témoignages.
Nous remercions tous les voyageurs d’avoir accepté de participer à cet article !
N’hésitez pas à laisser un commentaire pour nous dire quel endroit incontournable de Tenerife vous tente le plus…

Vous pouvez retrouver notre article racontant nos 8 jours à Tenerife ICI.

A bientôt !

No Comments

    Leave a Reply