Menu
Espagne / Europe / Nature / Roadtrip / Tenerife

8 jours à Tenerife

5/5

Pour changer d’air dans cette année si particulière (pour rester polie), nous avons décidé de visiter les Canaries et en particulier de visiter pendant 8 jours Tenerife & pendant 7 jours Lanzarote. C’est ainsi que nous avons passé les deux premières semaines du confinement d’avril 2021 les doigts de pieds presque en éventail.

Date du roadtrip : Avril 2021
Moyen de locomotion : avion puis voiture de location
Type d’hébergements : Airbnb
Météo : Grand soleil et vent
Langues parlées : Espagnol et un peu d’anglais

Cet article sera consacré à notre voyage sur l’île de Tenerife, et vous pourrez retrouver bientôt la partie sur l’île de Lanzarote.

TENERIFE

Tenerife est la plus grande île faisant partie des sept îles de l’archipel des Canaries.

Elle est connue pour abriter le Teide, un volcan dont le sommet culmine à plus de 3000m d’altitude. Elle est parfaite pour allier randonnée, repos, gastronomie et sports de glisse.

Les paysages sont très diversifiés, tout comme la flore qui la compose.

VOITURE DE LOCATION

Nous sommes passés par l’agence « Autoreisen ». On a été surpris parce qu’ils ne font pas le tour avec nous avant de louer la voiture, ni lorsqu’on rend la voiture. Ils sont très cools.

Nous avions loué un C4 Cactus et ça nous a coûté 62€ pour 8 jours.

ITINÉRAIRE & PROGRAMME

Samedi : El Medano – Tejita – Los Abrigos
Dimanche : Playa de Santiago – Cueva del Tancon – Charco de Isla Cangrejo – El Puerto de los Gigantes – Masca
Lundi : Parc national du Teide
Mardi : Carrizales Mountain Trail – Teno – Garachico – Charco de la Laja – Puerto de la Cruz
Mercredi : Charco del Viento – Playa del Socorro – El Sauzal
Jeudi : Gordejuela – Orotava – San Cristobal de la Laguna – Piscine naturelle de Bajamar – Piscine naturelle de Punta Del Hidalgo
Vendredi : Parc national d’Anaga – Benijo – El Pijaral
Samedi : Lago Martianez – Parc national du Teide

DÉTAILS DE L’ITINÉRAIRE

Jour 1 : El Medano – Tejita – Los Abrigos

Petite info covid sur Tenerife : les terrasses des bars et restaurants étaient ouvertes, le couvre-feu était à 22h et le masque obligatoire dehors.  

Nous avons décollé d’Orly à 6h50, arrivée vers 10h30 (heure locale). De l’avion, on voit que Tenerife est assez vallonnée et bien sûr, on ne loupe pas le Teide vu du ciel. Après avoir patienté assez longtemps pour récupérer la voiture, on file à la plage El Medano.

El Médano

La plage est à côté d’une montagne rouge. C’est très touristique, et assez bondé. Ça fait drôle de voir autant de monde rassemblé en cette période de covid. On est restés pour chercher un restaurant et nous sommes allés à Maccheroni Beach. Un restaurant italien que nous vous conseillons car les pâtes sont faites maison ! Miam !

Playa Tejita

Nous décidons de partir plutôt du côté de la plage Tejita, beaucoup plus calme, moins bondée et plus jolie. En revanche, elle est ultra venteuse. Elle se situe de l’autre côté de la montagne rouge. On s’est assis un moment mais le sable nous fouettait trop pour que ça reste agréable.

Los Abrigos

On a fini par aller voir Los Abrigos, un endroit où l’on trouve des piscines naturelles entourées de rochers noirs. C’était très joli. N’ayant pas nos maillots de bain sur nous, on ne fait qu’un petit arrêt avant d’aller rejoindre notre logement.

Logement : très chouette Airbnb à Santiago del Teide. La vue était magnifique et on a eu le droit d’observer tous les soirs le coucher du soleil posés sur la terrasse.

Jour 2 : Playa del Santiago – Cueva del Tancon – Charco de Isla Cangrejo – El Puerto de los Gigantes – Masca

En se réveillant, le ciel était un peu brumeux mais cela ne nous empêche pas de prendre le petit déjeuner dehors. On profite !

La belle balade au bord de mer

Pour commencer la journée, on décide de marcher le long de la côte en commençant par la plage en bas de chez nous : la Playa de Santiago. C’est une petite plage de sable/cailloux noirs avec un peu de remous. De là, il y a un chemin qui longe la côte et qui emmène jusqu’à El Mirador del Tancon offrant une belle vue sur le Charco de Isla Cangrejo : une piscine naturelle assez grande. Il y a assez de place autour pour se poser tranquillement. Si vous y allez en voiture, un petit parking est disponible mais il y a peu de places.

Dans ce coin là il y a aussi la Cueva del Tancon, mais nous ne sommes pas tombés dessus. Mais en voyant les photos sur internet, ça a l’air sympa aussi !

Au bout d’un moment, le chemin passe devant un hôtel mais il était barré car l’hôtel est en rénovation, on passe donc vers l’intérieur de la ville pour rejoindre El Puerto de los Gigantes : la plus belle vue sur les grandes falaises brutes. On a beaucoup aimé cette vue.

On avait prévu le pique-nique et on s’est arrêté en faisant demi-tour sur le chemin en hauteur au niveau d’El charco de Isla Cangrejo, à l’ombre.

Masca

Après une petite pause à l’appartement pour se reposer, direction Mascaaaaa ! Le coup de ♥ .
La route pour y arriver en revanche n’est pas très facile. Elle est étroite pendant les 4 derniers kilomètres avec des virages en épingle. Mais elle offre aussi quelques superbes points de vue.

Masca est un endroit sauvage entre les montagnes. Il y a quelques restaurants et peu de maisons, ça reste un endroit très nature. Il y a peu de places pour se garer. Une fois arrivés, on descend la route piétonne bien pentue et pavée pour arriver à une sorte de point de vue. C’était magnifique ! On a longé ensuite la rue qui finit en cul-de-sac Calle Lomo del Medio et c’était très bien aussi. La nature est belle, on observe beaucoup de cactus et de végétations qu’on n’a pas en France. Il y a aussi beaucoup de gros lézards (par rapport à ceux qu’on peut voir en France). A Masca aussi, ça monte et ça descend.

On s’est arrêtés au restaurant El Guanche pour boire une bonne limonade maison et manger une tarte aux amandes délicieuse (11.7€ pour 2). La terrasse du resto offre une très belle vue. Ca fait du bien de se poser.

A Masca, il était possible de débuter une randonnée pour descendre jusqu’à la mer « Barranco de Masca », mais nous avions lu qu’il y avait des travaux (depuis 2018… pas pressés les mecs) donc on ne s’y était pas vraiment intéressés. Mais sur place, on a eu l’impression qu’il était possible de la faire car la porte était ouverte avec un homme à l’entrée (peut être faut il demander la permission en amont ? On ne sait pas mais cette randonnée est très recommandée).

Retour à l’appartement en fin d’après-midi, on décide de redescendre à la Playa de Santiago pour se tremper les pieds (eau fraiiiiche !).

Jour 3 : Parc national du Teide

Nous passons la journée au parc national du Teide. Ce volcan est entré en éruption pour la dernière fois dans les années 1780.

Dans le parc, il y a plusieurs points de vue le long de la route comme « Las Narices del Teide » où l’on peut observer l’autre volcan du parc : Pico Viejo.

Notre but de la journée était de faire la randonnée sur le mont Guaraja.

Randonnée Mont Guaraja

Pour commencer, il faut se garer sur le parking de l’hôtel Parador. Le début de la randonnée se trouve à quelques mètres de celui-ci.

La longueur de la randonnée est de 10km, avec un dénivelé d’environ 700m. Pour la réaliser, vous devez emprunter le sentier 15 (3km) et le sentier 5 (7km). Le sentier 15 est classé comme difficile par le parc. C’est celui que nous avons d’abord emprunté pour faire l’ascension mais il est possible de faire le sentier 5 puis 15.

Sur le sentier 15, on passe de 2100m à 2700m. Le chemin est rocailleux pendant toute la randonnée, ce qui peut être un peu pénible pour la redescente.

Tout en haut du Mont Guaraja, on aurait cru que le paquet de chips allait éclater ! On était au-dessus des nuages d’ailleurs.

Quel est le but de cette randonnée ? Avoir une vue bien dégagée sur le Teide pendant presque toute la randonnée ! Certains paysages que l’on peut observer dans le parc nous faisaient penser à l’ouest américain, un mix entre Death Valley, le Grand Canyon et Monument Valley. On a croisé quelques lézards de toutes tailles, quelques randonneurs mais globalement on était seuls !

Après la balade, bien usés, on s’est arrêtés pour boire un coup à l’hôtel Parador où l’amabilité ne fait pas partie de leurs compétences. Nous avons payé 5.8€ pour 2 cocas. La terrasse de l’hôtel donne aussi sur le Teide.

Jour 4 : Carrizales Mountain Trail – Teno – Garachico – Charco de la Laja – Puerto de la Cruz

Nous changeons de logement, on se dirige vers le nord de l’île, à Puerto de la Cruz. On sent que la ville a été construite pour le tourisme, elle fait très station balnéaire avec beaucoup d’hôtels en bord de mer sans charme. Si on avait su, on aurait logé ailleurs parce qu’on n’est pas trop emballés.

Carrizales Mountain Trail

Ce matin, on retourne du côté de Masca, mais on dépasse la ville pour aller jusqu’à la balade « Carrizales Mountain Trail ». Il y a un mini-parking (genre 3 places max) et le chemin est étroit. La balade longe la montagne où la nature est luxuriante. Il y a des fleurs partout, on a de la chance ! Des coquelicots partout, et on sent une bonne odeur par endroit…Mais oui ! On passe à côté de bigaradiers ! Kessecé ? L’arbre qui donne la fleur d’oranger ! Ca sent super bon, j’adore !

On ne fait pas la randonnée en entier car plus on avance et plus le chemin est difficile et rocheux. Ça ne nous rassure pas trop sur la fin. Mais la partie que nous avons faite vaut le coup, les vues sont magnifiques. Elle est normalement longue de 5km selon l’appli Alltrails mais nous nous sommes arrêtés à la moitié.

Le phare de Téno

L’après-midi, on va à Buenavista pour prendre le bus n°369 pour aller voir le phare de Téno. La route pour s’y rendre en voiture ferme de 10h à 19h et en voyant la route on comprend pourquoi.

Il y a un bus par heure. Arrivés là-bas, la vue est très belle, on peut s’y baigner car il y a une petite plage. La fermeture du phare fait qu’on ne peut pas l’approcher de tout près.

Si nous avions su qu’on pouvait se baigner, nous aurions pris nos maillots ! Nous sommes restés une heure sur place, ce qui est largement suffisant de profiter de l’endroit si, comme nous, vous ne vous baignez pas.  

Pour l’anecdote, le bus qui nous dépose reste 5 minutes au phare le temps de faire l’échange entre les passagers qui descendent et ceux qui repartent à Buenavista. Certains passagers qui étaient avec nous à l’aller ont couru dans tous les sens en arrivant, chacun partant vers un côté, pour prendre le maximum de photos du site et pour repartir avec ce même bus. En gros, ils ne sont restés que 2-3 minutes sur l’endroit… C’était pathétique.

Garachico

Pour se rafraichir, nous sommes allés à Garachico où il y a une piscine naturelle de forme allongée. Comme elle est assez étendue, il y a de la place pour s’installer avec la serviette. Mais, malheureusement pour nous la mer est trop agitée donc on ne peut pas s’y baigner.

Charco de la Laja

On change donc d’endroit et on va à El Charco de la Laja, une magnifique piscine naturelle ! On s’est baignés malgré l’eau fraiche. Il y a, en revanche, moins de place pour s’installer autour de la piscine. Lorsqu’on est arrivés, il y avait déjà beaucoup de monde, impossible de s’allonger. On a trouvé un petit endroit pour s’asseoir, et encore, ce n’était pas confortable du tout. Malgré tout, c’était super chouette ! Pour se garer c’est plutôt facile.

Jour 5 : Charco del viento – Playa del Socorro – El Sauzal

Charco del Viento

Après un échec pour trouver El Charcon de la Mareta, nous nous dirigeons vers Charco del Viento. C’est une piscine naturelle assez étendue, il y a plusieurs endroits pour s’installer. Lorsque nous y sommes allés, la mer était assez agitée alors nous ne nous sommes pas baignés. On s’est reposés et j’en ai profité pour observer les nombreux crabes accrochés aux rochers qui résistaient à la puissance des vagues.

Playa del Socorro

L’après-midi, nous sommes allés à la Playa del Socorro. Une grande plage de sable noir avec pas mal de vagues. On s’est baigné, on s’est pris quelques vagues mais on est vite sortis car le courant de la mer nous a vite fatigués et, au fur et à mesure, la mer se remplissait de surfeurs qui ne font pas tous attention aux baigneurs.

Coucher de soleil à El Sauzal

Le soir, Léo voulait prendre un coucher de soleil en photo. Nous sommes allés au parc Los Lavaderos à El Sauzal. La vue est sublime et donne sur la mer et le Teide. C’est un joli petit parc.

Jour 6 : Gordejuela – Orotava – San Cristobal de la Laguna – Piscine naturelle de Bajamar – Piscine naturelle de Punta Del Hidalgo

Gordejuela

Nous commençons la journée par aller voir Gordejuela.

Qu’est ce que c’est ? Une ruine d’un ascenseur à eau, à flan de falaise. Il n’est pas possible de se rendre tout près de celui-ci mais il y a un chemin autour qui permet d’avoir une belle vue sur le bâtiment et l’horizon. L’indication sur Maps est bonne. Même si la route nous a fait hésiter avant de s’y engager car elle est très étroite, abimée et pentue, il faut bien passer par là.

Parking : Soit vous vous garez avant de s’engager dans cette rue étroite et vous terminez à pieds (sachez que ça fait une belle pente quand même) ou alors vous faites comme nous : vous vous approchez en voiture le plus possible. Mais il n’existe pas de parking dans cette rue. Nous avons eu de la chance car il n’y avait personne donc nous avons pu nous garer sur le bas-côté derrière une autre voiture mais j’imagine qu’en temps normal il n’y a pas forcément de place.

Orotava

On se dirige ensuite à Orotava, une ville plutôt agréable pour s’y balader. Nous avons trouvé une place de parking gratuite dans la rue Juan Padron.

Que faire à Orotava ? Nous nous sommes rendus à la place de la constitucion qui est jolie, avec un petit kiosque où l’on peut manger. Tout près, il y a un tout petit jardin bien entretenu en face du restaurant Liceo de Taoro et juste à côté se trouve le « Jardines del Marquesado de la quinta Roja » collé aux jardins Victoria. La plaza del Ayuntamiento est aussi jolie avec la mairie. Et, non loin de là, nous avons également vu la facade de la Casa de los Balcones, édifice historique.

San Cristobal de la Laguna

Après la chaleur écrasante à Orotava, on part à San Cristobal de la Laguna où il fait bien plus frais car la ville est dans les hauteurs. Le gros point positif de cette ville est que le centre ville est piéton et coloré. C’est vraiment agréable de s’y promener.

Parking : nous nous sommes garés au parking Rodriguez Moure (et nous avons payé 1.17pour plusieurs heures).

Que faire à San Cristobal de la Laguna ? C’est dans cette ville que se situe la seule cathédrale de Tenerife, très simple sans chichis. Nous avons vu le monastère Santa Catalina mais qui n’avait rien de particulier. L’église de la Concepcion est jolie en revanche.
La Casa Salazar était malheureusement fermée mais de ce qu’on a vu de l’extérieur ça a l’air très joli ! Nous avons visité le Palacio de Lercano qui abrite le musée d’Histoire et d’Anthropologie. C’était intéressant et rien que pour marcher sur le plancher d’origine qui craque ça vaut le coup ! L’architecture est sympa. La visite est gratuite.

Nous avons pris un gouter à la boulangerie Princesa (4.9€ pour 2 patisseries).

Bajamar

Nous avons continué la journée en allant du côté de la mer et nous avons vu les piscines naturelles de Bajamar, très très bien aménagées ! Facile de se garer autour.

Punta del Hidalgo

Et nous avons terminé la journée en allant voir la piscine naturelle de Punta del Hidalgo, aussi bien aménagée, mais moins grande que celles de Bajamar. Trouver une place de parking est aussi assez simple.

Jour 7 : Parc national d’Anaga (Benijo & El Pijaral)

Aujourd’hui, on visite la partie nord est de l’île avec le parc Anaga. La route pour rejoindre le parc est assez sinueuse avec plusieurs jolis points de vue. Pour info : il n’y a pas de station essence dans le parc !

Randonnée à Benijo

Nous avons commencé par une randonnée à Benijo. On s’est garé sur le parking d’un restaurant (en demandant l’autorisation) et avons commencé l’ascension sur le sentier 6.3 et sommes redescendus sur le sentier 6.2. Il est possible de faire l’inverse également. C’est encore une sacrée montée.

La vue pendant la randonnée est magnifique et donne sur la mer. On a croisé plein de lézards sur le chemin. Au total, nous avons marché 2h30 pour faire 5.3km.

En redescendant, comme il fait encore une chaleur à mourir, nous prenons un verre au resto où nous étions garés (1.6€ la boisson).

Randonnée « El Pijaral »

Ensuite, nous avons fait une seconde randonnée de 6.6km qui s’appelle « El Pijaral » ou « le chemin enchanté ». Pour préserver le chemin et la flore fragile de ce chemin, il faut réserver sur internet gratuitement. On a été un peu déçus de cette randonnée.

Je vous explique : le début de la randonnée est très bien, les arbres sont tortueux, il y a beaucoup de nuances de vert, c’est très chouette. La végétation est différente du reste de l’île, on trouve beaucoup de fougères.

Ça commence à se gâter quand je vous dis que le climat est très humide et qu’il y a beaucoup de nuages de moucherons/mouches où on est parfois obligés de passer dedans. Le chemin peut être très étroit entre 2 buissons donc ce n’est pas possible de les éviter.

Et puis, environ 2-3km après le début de la balade, on sort de la forêt et on se retrouve sur un chemin pavé. Nous avons donc continué la balade mais qui n’a rien de particulier, le chemin est bordé d’arbres, c’est très dense donc il n’y a pas de vue, et du coup il parait très long !

Une fois au bout de ce chemin, ça n’est pas le parking où nous nous sommes garés. Nous devons donc finir la randonnée sur la route en espérant partir du bon côté (car pas de réseau).

Bref, si vous faites la randonnée, on vous conseille de faire 2km dans la forêt et de faire demi-tour pour repartir au parking. En tout, nous avons marché 2h.

Jour 8 : Lago Martianez – Parc national du Teide

Je suis cuite à cause des deux randonnées de la veille donc on fait une journée cool.

Lago Martianez

On passe quelques heures à l’immense piscine au bord de mer de Puerto de La Cruz : le Lago Martianez. Le prix est de 5.5€/personne (sans parasol mais il est possible de trouver de l’ombre). Il y a plein de transats à disposition. Ceux à l’ombre ne sont pas forcément bien placés, c’est pourquoi les gens payent un extra pour le parasol. L’eau est très fraiche (comme partout sur l’île) mais on s’est baignés quand même. La piscine est vraiment immense et il y a également une piscine pour les enfants.

Dernier coucher de soleil devant le Teide

Pour notre dernière journée, nous sommes retournés au parc national du Teide pour observer une dernière fois un coucher de soleil. Cette fois, nous sommes allés au point de vue « Alto de Guasamo » avec l’apéro et le piquenique. Bon, il faisait frais, environ 9° mais c’était une belle chouette dernière soirée. Le ciel était superbe.


J’espère que cet article sur nos 8 jours à Tenerife vous a plu et qu’il vous aidera dans la préparation de votre voyage ! Quel est l’endroit que vous aimeriez le plus voir sur cette île ?

Pour plus d’infos concernant les randonnées que nous avons faites, rendez-vous ici !
Je vous conseille aussi l’article du très beau blog Black&Wood.
Et pour plus de roadtrips, c’est par ici.

A bientôt !

2 Comments

  • Muriel
    22 juillet 2022 at 14h33

    Hello, super votre road trip. Nous allons à ténérif fin aout; j’aurai une question concernant la route pour Masca, elle est vraiment si terrible? ça donne vraiment envie d’y aller mais à vous lire ça fait un peu peur …
    En tous les cas merci pour toutes vos info 🙂

    Reply
    • Zoé
      22 juillet 2022 at 14h42

      Hello Muriel, super projet !
      Merci pour ton commentaire 🙂
      Il ne faut pas s’empêcher d’aller à Masca à cause de la route. Disons que ce n’est pas un endroit où il faut rouler comme un dingo.. Mais en prenant son temps et avec prudence, ça ira parfaitement !

      Reply

Leave a Reply